DIEU NE DORT PAS

299
  0%
  0

Tags

C’est dédié pour la Famille Lula qui ne voit pas, ne parle pas, n’écoute pas, ah… ils ne savent rien aussi.

Tous les adversaires unis dans la mort de Mme. Marisa, ex-grande dame, si étirait qu’elle presque n’ouvrit plus ses yeux. Combien de chirurgies esthétiques elle devrait avoir fait, je dis ça parce que l’argent dépensait avec elles auraient nourri beaucoup de monde qui ont perdu tout en raison du gouvernement Lula et Dilma, ça pourrait avoir satisfit la faim d’un tas de personnes qui ont la rue comme toit, parce qu’ils ont perdu tout, même leur dignité. Qu’est-ce que ce la raison d’une constitution si elle n’est mis pas en usage par aucun gouverneur ? Où est-la maison et la santé ? Ces étaient des gens comme moi et vous. Un pays comme ce qui nous sommes, f…e dans la m…e, sans emploi, sans espérance, même l’espérance du peuple brésilien a été pris à cause de la corruption qui est comme la variole, où nous voyons seulement quand ça saute dans la peau, parce que au moment qu’elle est en train pour être transmis à autres personnes on ni même la voit, seule une fièvre s’est aperçu, dans le cas du politicien, la fièvre pour l’argent. Je ne m’appartiens pas à cette fausseté, parce que je me rappel du soldat qui s’a suicidé pour ne recevoir pas son paiement, 28 ans d’âge, très jeune, avec tout sa vie devant, tandis qu’elle vivait une vie faustien. Je vois des magasins à fermer les portes, le peuple qui est affamé, ces qui sont morts pour les couloirs des hôpitaux en raison de la manque de service, le ranch à Atibaia et l’appartement triplex au Guarujá, ces qui étaient propriété d’elle et du ex-président Lula, niait par lui, le trafic d’influence, etc… lesquels qui sont mort pour la manque de soins médicaux au SUS, et encore ils sont à mourir, sont moins importants qu’elle ? Ils causent moins de douleur aux ses proches qu'elle ? Est-elle plus mère que laquelle pauvre qui est mort en douleur au froid couloir d’un hôpital bondé, sans remédie, salle, pleine de goutte d’eau, avec des rats et des cafards, quelquefois sur le sol ? Et elle est morte avec tout le confort d’un hôpital privé et à la même heure un autre devrait être à mourir sur le sol froid e sans confort d’un hôpital public, ou même dans la rue, comme se passe tous les jours. Alors, à la famille de l’ex-président Lula, je souhaite qu’elle récolte ce qu’elle semait et du JUGE SUPRÉME personne n’échappe. J’ai déjà dit, tous nous aurons notre jour de défendeur, le cercueil n’a pas de tiroir, comme dit un proverbe populaire.

Un jour nous passerons pour la démocratie appelé mort, laquelle qui prend le riche, le pauvre et le « comme si, comme ça ». Qu'elle reçoit ce qu'elle donnait. Que les larmes et le sang des innocents du SUS qui a eu versé tombent sur elle. Vous connaissez lequel proverbe : « Derrière un grand homme il y a une grande femme » ? L’opposé marche aussi et elle qui venait d’une origine humble comme lui, mais c’est impressionnant comme s’oublie de la pauvreté quand s’arrive où elle arrivée, mas Dieu, le SUBLIME JUGE, l’a jugé et voilà : la mort. Il n'y a pas d'argent volé qui ramène la vie à Mme Marisa. Merci.

 

Kátia Paes

 

PS¹: Pour vous qui ont allé là: Lula, Fernando Henrique, José Sarney et tous qui sont en âge avancé, ne pleurent pas, bientôt vous seriez ensemble à elle et vous serez ensemble et tueriez la volonté de mettre la conversation à jour.

 

PS²: Vous pouvez penser que je suis insensible, mais je suis suffisamment sensible. Je me sensibilise avec lesquels qui s’accouchent exposés au rosée des rues, comme les familles entières qui vivent au centre-ville de São Paulo. Vous pouvez dire qu’ils sont vagabonds, errants, mais non, ils ont été pris par la crise comme moi-même durant le gouvernement Sarney, mais j’avais une personne pour compter et pas eux.   Devant de les juger, mettez-vous sur leur place. Les mères avec leurs enfants qui demandent le pain, le lait et elles ne peuvent les donner pas. Les personnes qui volent un emploi, santé. Cette crise est tellement sérieuse que un jour n’aurait pas des personnes qui les politiciens peuvent voler. Des personnes n’ont pas de la nourriture sur leur table, ah, ni même la table ils l’ont, tandis qu’elle avait un appartement triplex à habiter. Je ne suis pas hypocrite, j’espère qu’elle paie pour ça. Est-il dit qu’une feuille ne tombe pas d’un arbre si Dieu ne permit pas. Un œil pour un œil, une dent pour une dent. La Loi du Retour est la pure physique. Mon cœur souffre quand je vois les sans-abri. Personne ne devrait passer pour ce qu’ils passent. Regardez l’absurde : tandis qui le Brésil paie pour son enterrement, il y a des personnes qui sont enterrées comme indigents en fossés générales. La loi devrait payer pour tous et pas pour elle qui est pleine d’argent. Dieu ne nous laisse pas savoir quand il va nous juger.

 

C’est dédié pour la Famille Lula qui ne voit pas, ne parle pas, n’écoute pas, ah… ils ne savent rien aussi.

 

 

Originalement publié par à 18:51 à http://sentimentsnoirs.blogspot.com.br/2017/02/dieu-ne-dort-pas.html

 

Global Scriggler.DomainModel.Publication.Visibility
There's more where that came from!